Sang Blable

Panneau d'affichage de la guilde Les Sang Blables, guilde Amaknéenne (Rp) sous l'égide de Djaul, disponible au Qg en [2,-19]
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Recrutement  Fiches  
Oagfd
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Mots à la suite
par Tahroy Sam 8 Oct - 0:16

» Aujourd'hui j'ai...
par Tahroy Sam 3 Sep - 23:16

» Mon voisin du dessus
par Tahroy Lun 29 Aoû - 17:12

» La chasse à la pépite de Nayma'
par Mynae Jeu 3 Oct - 19:13

» Passage d'une ombre
par Nayma Mer 2 Oct - 22:03

» [Mini-jeu] Le survivant
par Tahroy Dim 29 Sep - 14:07

» Les demandes de points
par Tahroy Jeu 26 Sep - 19:58

» [Donjon Dramak] Amakna a besoin de nous !
par Brobrok Mar 24 Sep - 19:22

Sujets importants
Recrutement

Les entretiens

Les missions

Les demandes de points

La hiérarchie de la guilde

Devenir recruteur

Périodes d'essai

Nouveautés

Partagez | 
 

 Tharion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tharion
Blablateur
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 01/02/2013
Age : 19
Localisation : Flâne au Temple Ecaflip.

Fiche de présentation
Cercle:
159/200  (159/200)
Classe: Ecaflip

MessageSujet: Tharion.   Dim 10 Fév - 18:28

Tharion arrive dans la salle du livre, réfléchit, puis part. Personne ne doit savoir son histoire.

[HRP] RP en cours de reconstruction afin de trouver une histoire moins 'gamine' et trouver une raison à mes absences prolongées assez redondantes [HRP/]

_________________
<< Et surtout, prenez soin d'vos tulipes la famille! >> - Bengui, illustre poète.


Dernière édition par Tharion le Jeu 9 Mai - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharion
Blablateur
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 01/02/2013
Age : 19
Localisation : Flâne au Temple Ecaflip.

Fiche de présentation
Cercle:
159/200  (159/200)
Classe: Ecaflip

MessageSujet: Re: Tharion.   Mer 15 Mai - 13:47

Une voix venant de nul part me disait ... : Il est temps Tharion, dévoile ton histoire au grand jour désormais que tu sais tout...

Tharion revient de sa mission, partagé entre malheur et bonheur absolu. Comme il le craignait, la découverte de son passé a crée en lui un vide, et maintenant, il ne sait pas quand l'aventure dans laquelle il s'est lancé s'arrêtera...
Il décide d'écouter la voix, qui lui est familière et dévoiler son histoire dans le Livre des Sangs Blables.


Citation :
Par où commencer... Serait-ce une bonne idée de commencer par le commencement? Ou un peu après? Non, et puis après tout, je n'ai plus rien à perdre et j'irai de l'avant. Commencer là où mon histoire débute : ma naissance...
Je m'appelle Tharion Luxaker, fils de Layla et Kayrn Luxaker, deux mages très puissants et respectés dans le village où je suis né. Ils n'avaient pas d'histoire, seul une malédiction pesée sur la famille, depuis que mon ancêtre, Kalus Luxaker a détruit un démon d'une puissance incroyable, qui terrorisait mon pays d'origine : Thanatokakou. Oui, c'est un nom long et complexe, mais ce monstre était le plus puissant que l'on peut rencontrer.
Mon ancêtre jugea qu'il était temps pour lui de mourir, et lui lança le plus puissant des sorts qu'il connaissait : La Lumière Pourfendeuse. Il n'a pas survécu, le sort a consumé son corps entier. Dans sa chute, le démon prononça une incantation et, regardant mon ancêtre dans les yeux, entrain de disparaître il dit :

" TU AS EU MON CORPS, MAIS MON ÂME ERRERA DANS CE MONDE. ET JE TE MAUDIS TOI, VIEUX MAGE. MON ÂME HABITERA LE CORPS DE TON CINQUIÈME DESCENDANT. "

Le cri du démon se fit entendre jusqu'aux frontières du pays. Et c'est là que ma famille a commencé à devenir discrète, mais néanmoins, toujours aussi forte. Et la cinquième génération, c'était moi. A ma naissance, il y avait un grand orage, et selon la légende, c'est sous une nuit d'orage, suivie de 30 jours de pluie et de ciel noir, alors, le Démon ressuscitera.
C'est ce qui malheureusement arriva, et c'est à partir de là que ma vie fut en danger. Mes parents savaient en me concevant que j'allais devenir un monstre, mais que si personne ne me le disait, peut-être que je n'allais jamais m'en rendre compte... C'était le meilleur des scénarios. Le problème, est que le pouvoir de ce démon était convoité afin de posséder un pouvoir infini.
Dès lors, il y a une incroyable hausse de la criminalité. Des villages ont été pillés pour retrouver le descendant de Kalus, jusquà ce qu'ils arrivent dans le mien. Mes parents, sages et clairvoyants, avaient trouvés un moyen de m'évacuer. Le seul problème était qu'ils n'étaient pas assez puissant le jour où les adorateurs du Démon sont arrivés...

Ils ont tout pillés, ils ont tués des familles entières, violés des femmes, jusqu'à arriver à ma chaumière. Mes parents n'étaient pas prépares, mais ont quand même utilisés le sort qu'ils avaient prévus pour m'évacuer. Malheureusement, au péril de leur vie... Ce sort consistait à me téléporter sur l'autre pays, qu'ils étaient bien les seuls à connaitre. Il fallait donc énormément de force pour survivre. Ce qui n'était pas le cas. J'ai été téléporté devant la modeste maison de mon maintenant défunt maître, Rirr.
Il m'a recueilli et élevé comme si j'étais le fils qu'il n'a jamais pu avoir...
Rirr était un très puissant écaflip, sans histoire non plus, qui cultivait lui-même son blé, élevait ses bouftous, coupait son bois, etc. Il était indépendant et ne vivait pas en communauté, il n'aimait pas ça. Il disait que la grossièreté et la nature humaine tuerait notre monde. Au fond, il a peut-être raison.
Il sentait un très fort potentiel magique en moi, et dès mon jeune âge, il m'a soumis à un entraînement intensif des sorts et des armes. Mon enfance s'est résumé à élever, cultiver, couper du bois, pêcher et m'entraîner, mais je ne m'en pleins pas. A mes 15 ans, il a jugé que j'étais apte à partir, mais que je ne revienne jamais. Et comment promettre ceci, alors que cet homme était mon 'père'... Ce serait comme m'arracher le coeur, le manger, le vomir, puis le remanger. Je ne sais pas si vous avez compris la métaphore mais poursuivons...
J'ai d'abord refusé, puis il a lancé un regard noir, celui de la tristesse. J'étais comme transpercé par ce regard que je n'oublierai jamais, puis il m'a dis ces mots :

" VA, JE T'EN PRIE. TU ES UN HOMME FORT, ET TU L'ES BIEN PLUS QUE TU NE LE CROIS. PARS, NE REVIENS PAS, NE M'OUBLIE PAS, FILS...

Je n'ai pas compris le sens de ses mots d'abord, et j'ai tout de suite pleuré. J'ai serré 'mon père' une dernière fois dans les bras, et je suis parti... Le passé est derrière moi. J'étais jeune, et je savais que rien ne pouvait me résister. J'étais déterminé à devenir quelqu'un.

Je ne peux aller plus loin pour le moment. Excusez-moi mes amis. Le 15 Maisial 643.

_________________
<< Et surtout, prenez soin d'vos tulipes la famille! >> - Bengui, illustre poète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tharion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sang Blable :: Premier étage :: La bibliothèque-
Sauter vers: