Sang Blable

Panneau d'affichage de la guilde Les Sang Blables, guilde Amaknéenne (Rp) sous l'égide de Djaul, disponible au Qg en [2,-19]
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Recrutement  Fiches  
Oagfd
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Mots à la suite
par Tahroy Sam 8 Oct - 0:16

» Aujourd'hui j'ai...
par Tahroy Sam 3 Sep - 23:16

» Mon voisin du dessus
par Tahroy Lun 29 Aoû - 17:12

» La chasse à la pépite de Nayma'
par Mynae Jeu 3 Oct - 19:13

» Passage d'une ombre
par Nayma Mer 2 Oct - 22:03

» [Mini-jeu] Le survivant
par Tahroy Dim 29 Sep - 14:07

» Les demandes de points
par Tahroy Jeu 26 Sep - 19:58

» [Donjon Dramak] Amakna a besoin de nous !
par Brobrok Mar 24 Sep - 19:22

Sujets importants
Recrutement

Les entretiens

Les missions

Les demandes de points

La hiérarchie de la guilde

Devenir recruteur

Périodes d'essai

Nouveautés

Partagez | 
 

 Ulti l'acharnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulti
gdqsgbsqf
avatar

Messages : 660
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 1364
Localisation : Taverne, Bonta, Feubuk, Routine

Fiche de présentation
Cercle:
187/200  (187/200)
Classe: Crà

MessageSujet: Ulti l'acharnée   Ven 28 Sep - 6:10

Ulti, seule parmi les autres durant sa tendre enfance.


Née d'une mère Eniripsa et d'un père Iop, je ne saurais que dire de mon enfance bouleversante. Sept ans après ma naissance, mon père, qui était parti à la chasse, s'est fait surprendre par un Sram qui s'était alors dissimulé dans un buisson. Ce sram lui aurait, à ce que l'on m'a raconté, ordonné de lui donner tout son argent. Mon père, courageux, ou peut être inconscient, a refusé en menaçant le Sram de son arme. Ce dernier, fourbe comme il l'est, s'est alors sur le champ rendu invisible. Mon père se mit à regarder autour de lui, cherchant de partout le Sram, sans résultat. Tout à coup, il sentit une lame glaciale se planter dans sa gorge. Il cracha un peu de sang, et tomba à terre, sans vie. Le Sram prit alors la fuite. Tout ce passage horrible m'a été raconté par un chasseur qui l'accompagnait, et qui avait eu le temps de se cacher.

Je ne me remis de ce sombre passage de ma vie qu'au bout de quatre ans, même si mon coeur sera à jamais meurtri de cicatrices. Quatre ans plus tard, arrivé à l'âge de onze ans, je pu enfin retourner étudier, dans une école qui n'existe plus de nos jours, qui se nommait "Bout D'lard". On y apprenait en particulier les sorts, maniant très peu d'armes. Je n'étais néanmoins pas dépourvue d'une grande maîtrise des dagues. Je passai donc six ans de plus de ma vie, tout ce temps à l'école de Bouh D'lard, ne retournant voir ma veuve mère que pendant les vacances.

Arrivée à mes dix-sept ans, je pu enfin quitter l'école pour me lancer dans le combat. Je pratiquais une activité semblable à celle de mon père. En effet, je m'amusais à dépecer des Bouftous, à arracher les plumes des Tofus, à égorger des Porkass, et autres sales bestioles. Ce passage de ma vie fut assez long, étant donné qu'il dura plus d'une trentaine d'année. Arrivé à l'âge raisonnable de cinquante ans, je partis à la conquête de l'île de Frigost. Je fis mes adieux à ma mère, pris mon manteau en laine de Bouftou, et partit prendre le bateau. Le capitaine était un vieil Enutrof, qui me faisait plutôt peur.

Une fois arrivé sur l'île, de vaillants aventuriers me proposèrent d'aller affronter le terrible Royalmouth. Je pris peur, me réfugiant au plus vite à la milice. Les aventuriers me retrouvèrent et me traînèrent par les pieds jusqu'à la serre, où la végétation y était luxuriante. Je les suivis donc, mais je me faisais blesser gravement à chaque salle. Heureusement, en deux bouchées de pain, je repris toutes mes forces. Nous arrivâmes donc au Royalmouth, le combattant avec acharnement. Nous finîmes par le vaincre, et j'étais bien heureuse.

De nombreuses années durant, je passais mon temps à vaincre les Boufmouths, les Bouftonmouths et autres cousins des Bouftous. A mes 161 ans, malgré l'apparence d'une fille de 30 ans, je décidai de stopper la chasse. Je me rendis donc à Astrub, où je vis une personne poser un parchemin. Je pris le temps de le lire. Il parlait d'une guilde, "Les Sang Blables". Je tentai ma chance pour entrer dans leurs rangs. J'ai été acceptée, et je n'en étais pas peu fière. Je pris aussi la résolution de m'allier aux Mercenaires, en leur écrivant un parchemin de ma plus belle plume.

Ils ont décidé de m'accepter, et je pu les rejoindre. Nous sommes aujourd'hui le vingt-sept Septange de l'an 642, et je me retrouve à écrire ce parchemin de mon histoire, dans le but de remplir une quête chez les Mercenaires. Ma vie n'est pas encore terminée, et j'espère qu'elle me réservera encore de belles surprises.


Fin (pour le moment)

_________________
Coucou ! Je suis bannis du forum pour flood/troll ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulti
gdqsgbsqf
avatar

Messages : 660
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 1364
Localisation : Taverne, Bonta, Feubuk, Routine

Fiche de présentation
Cercle:
187/200  (187/200)
Classe: Crà

MessageSujet: Re: Ulti l'acharnée   Mer 7 Nov - 2:29

Alors que je me promenais toute à mon aise dans les plaines de Cania, chantonnant un peu de Francis Kabroul pour me changer les idées, un objet mystérieux retint mon attention. Je m'en approchai d'un pas lent, d'un oeil à la fois intrigué et méfiant. C'était une sorte de petite boule bleue pas plus grosse qu'une crotte de nez de Chacha, flottant au dessus d'une petite pierre.

Je tentai de m'en saisir, mais, à l'instant même où je tentai de m'en approcher, de la fumée en réchappa. Je me reculai de quelques pas tout en fixant l'étrange phénomène. La fumée commença alors à dessiner un corps, puis un visage d'une beauté pure, mais au regard vide. Je bégayai "Ma...Maman ?". La silhouette, sans dire un mot, se tourna lentement dans ma direction et hocha lentement de la tête, puis disparut. Je restai de très longues heures à côté de la boule qui avait repris sa forme initiale, tout en répétant naïvement "Maman...".

Je décidai de ne parler de cette aventure à personne. Bien vite, je me rendis compte que c'était une erreur. En effet, j'entendais de plus en plus de monde autour de moi parler d'une "silhouette énorme et effrayante" rencontrée dans les plaines de Cania. Un beau jour, je me décidai à questionner une de ces personnes. Elle me répondit que, je cite, "Bon, elle était p'tet pas si effrayante que ça, mais j'me souviens plus trop". Je lui demandai s'il avait vu de quoi avait jailli la silhouette, si elle lui avait parlé. Il me répondit d'un air abasourdi qu'elle était sorti "d'un p'tit caillou rond et bleu", et qu'elle n'avait pas prononcé un mot. Elle l'avait simplement fixé.

Est-ce l'âme de ma mère ? Cela ne peut en tout cas pas être mon imagination, car d'autres aventuriers ont eu la chance, ou la malchance de la rencontrer. Il n'empêche qu'à ce jour, j'entend toujours autant de rumeurs sur la silhouette de ma mère, qui a à présent acquis le titre de "Démon de Cania", sans qu'elle ne l'ai voulu. Depuis ce jour, je n'ose plus retourner là-bas, de crainte de sombrer dans la folie. Peut-être que bientôt, une boule d'une autre couleur fera apparaître l'âme de mon père, qui sait. J'espère simplement qu'ils reposent en paix et qu'ils sont fiers de moi, là où ils sont.

_________________
Coucou ! Je suis bannis du forum pour flood/troll ! Very Happy


Dernière édition par Ulti la décadante le Sam 26 Jan - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulti
gdqsgbsqf
avatar

Messages : 660
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 1364
Localisation : Taverne, Bonta, Feubuk, Routine

Fiche de présentation
Cercle:
187/200  (187/200)
Classe: Crà

MessageSujet: Re: Ulti l'acharnée   Sam 26 Jan - 23:08

Alors qu'Ulti se promenait dans la bourgade de l'île de Frigost, elle rencontra un petit sram, un dénommé Ibelis, qui lui demanda si elle pouvait l'aider à retrouver son petit chienchien qui s'était égaré dans les champs de Frigost. Ulti, en bonne bougre qu'elle était, accepta avec un large sourire. Le petit Sram la remercia et partit en ricanant étrangement.

Au détour d'une des tours de garde de la bourgade, alors qu'elle s'apprêtait à gagner les champs, Ulti croisa un Ecaflip grossièrement déguisé en milicien qui l'attaqua. Le combat fut rude, mais Ulti finit par achever le vicelard qui tentait jusqu'alors de la griffer de ça, de là.

Ulti trouva étrange qu'à peine son aide accordée, elle soit déjà mise en difficulté. Elle continua finalement son chemin, à la recherche du Chienchien. Elle arriva à l'entrée de la Serre du Royalmouth. Un sage était posté à l'entrée. Ce dernier interpella Ulti, et lui dit "Jeune aventurière qui erre sur ces terres, ici tu devras entrer pour trouver le familier égaré."

Elle se précipita donc à l'intérieur, regarda autour d'elle, mais ne vit rien. Tout à coup, la porte se referma derrière elle, des cages jusqu'alors dans l'obscurité s'ouvrirent et des Boufmouths enragés en sortirent. Ulti, dont le courage n'égalait que sa beauté, s'attaqua à ses derniers.

Le combat achevé, les quantités astronomiques de pain dévorées, Ulti avança dans la serre, jusqu'à se retrouver face au Royalmouth. Ulti prit peur, mais ne recula pas. Elle garda son sang froid, bien qu'elle eût hurlé "AIDEZ MOI !" un instant plus tôt. Un Iop du nom de Jioh Vanille l'aida à vaincre le terrible colosse.

Ulti en réchappa avec une blessure à l'épaule gauche, provoquée par la morsure d'un Bouftonmouth, un instant avant sa mort. Elle sortit finalement de la serre. Là, à ses pieds, se trouvait un petit Chienchien se grattant l'oreille, d'un air penaud. Elle l'attrapa, puis se précipita dans la bourgade pour retrouver le Sram. Elle le vit planté exactement au même endroit que lors de leur première rencontre. Elle tendit les bras, le Chienchien blotti dedans, et le Sram attrapa le Chienchien. Il remercia finalement Ulti.

Alors que cette dernière s'apprêtait à partir, un Pandawa bien portant sortit de l'ombre et s'exclama: "Bravo jeune et charmante aventurière ! Vous avez réussi l'épreuve de l'agence de voyage ! Vous vous voyez remettre la somme de 150.000 kamas pour cette preuve de courage extraordinaire ! Vous êtes la première personne qui a réussi cette épreuve !".

Ulti saisit la bourse, sans dire un mot. Elle observa un bon moment cet étrange personnage. Elle finit par lâcher un "Merci. J'attend avec impatience que la deuxième épreuve vienne à moi." et repartit d'un pas léger.

_________________
Coucou ! Je suis bannis du forum pour flood/troll ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulti
gdqsgbsqf
avatar

Messages : 660
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 1364
Localisation : Taverne, Bonta, Feubuk, Routine

Fiche de présentation
Cercle:
187/200  (187/200)
Classe: Crà

MessageSujet: Re: Ulti l'acharnée   Lun 24 Juin - 21:52

Faisant à nouveau partie de la guilde, je viens rajouter un chapitre à mon histoire, celui de mon chemin parcouru depuis que je suis partie.


   Un obscur soir, à l'approche de la fête d'Halouine, je me promenais tranquillement dans le bois de Litneg, espérant, bien que ce serait impossible, y trouver l'assassin de mes parents. Je pensais qu'il reviendrait un jour ou l'autre sur le lieu du crime, et j'ai ressenti l'envie d'aller faire un tour dans ce bois, au cas où il s'y trouverait. Malheureusement, la seule chose sur laquelle je suis tombée, ce sont des trools, des mulous et... Un grand coup sur l'arrière du crâne.

   Me réveillant, je pouvais observer autour de moi quelques chandelles allumées, éclairant une petite pièce qui sentait le moisi, avec pour seul objet un lit, où j'étais allongée. Alors que je me relevais, je sentis une chose retenir mon bras: j'étais enchaînée. J'hurlai alors: "VIENS ! VIENS TE BATTRE ! OSE VENIR ICI ET M'AFFRONTER !". J'entendis frapper à ma porte et une voix rauque me répondre: "Tu vas la fermer oui ?!". Je supposai donc que c'était un garde.

   Trois jours se sont écoulés, alors que j'étais enfermée dans cette pièce. J'étais en train de me reposer quand j'entendis la porte s'ouvrir, et que je vis Amayiro pénétrer, en personne. Alors que je me jetais sur lui, deux gardes me retinrent. Il annonça d'une voix calme: "Ulti, si vous êtes ici, c'est qu'il y a eu une erreur. Un de nos gardes vous a surpris par mégarde dans le bois de Litneg, en pensant que vous étiez... C'est sans importance.". A cet instant, je me doutais qu'il parlait de l'assassin de mon père, Amayiro le traquant depuis fort longtemps, ayant été l'ami de mon père.

   Je repartis donc libre, me remis à combattre en solitaire, jusqu'au jour où je pris un énorme coup de dague au bras, me blessant lourdement. Je ne pu manier mon arc pendant de longues semaines, le temps de me remettre de ma blessure. Depuis ce jour, je n'ose plus me promener seule.

_________________
Coucou ! Je suis bannis du forum pour flood/troll ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ulti l'acharnée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ulti l'acharnée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Re KOOKOO Créateurs Acharnés
» Problème pour passer rang 40
» [Jeu] Les répliques de film !
» [LoL] Tresh - Garde-aux-chaînes
» Pietinement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sang Blable :: Premier étage :: La bibliothèque-
Sauter vers: