Sang Blable

Panneau d'affichage de la guilde Les Sang Blables, guilde Amaknéenne (Rp) sous l'égide de Djaul, disponible au Qg en [2,-19]
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Recrutement  Fiches  
Oagfd
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Mots à la suite
par Tahroy Sam 8 Oct - 0:16

» Aujourd'hui j'ai...
par Tahroy Sam 3 Sep - 23:16

» Mon voisin du dessus
par Tahroy Lun 29 Aoû - 17:12

» La chasse à la pépite de Nayma'
par Mynae Jeu 3 Oct - 19:13

» Passage d'une ombre
par Nayma Mer 2 Oct - 22:03

» [Mini-jeu] Le survivant
par Tahroy Dim 29 Sep - 14:07

» Les demandes de points
par Tahroy Jeu 26 Sep - 19:58

» [Donjon Dramak] Amakna a besoin de nous !
par Brobrok Mar 24 Sep - 19:22

Sujets importants
Recrutement

Les entretiens

Les missions

Les demandes de points

La hiérarchie de la guilde

Devenir recruteur

Périodes d'essai

Nouveautés

Partagez | 
 

 Le Dieu, La Brute et La Poupée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tahroy
Vampyre
avatar

Messages : 2693
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 26
Localisation : Dans sa taniere à Brakmar

Fiche de présentation
Cercle:
199/200  (199/200)
Classe: Sacrieur

MessageSujet: Le Dieu, La Brute et La Poupée    Sam 7 Jan - 13:51

Une ancienne légende transmise de bouche de Zobal à oreille de Zobal, parle d'une poupée Sadida qui se réfugia un jour dans une contrée froide et reculée du monde.D'où venait-elle? Que fuyait-elle? Nul ne le sait, mais la créature était animée de vie, et elle tenait dans ses bras un nouveu-né. Un braillard au cris si puissants qu'il pouvait provoquer une avalanche avec un simple rototo. Il n'était pas humain. Il était même monstrueux...

Le poupée s'installa dans une grotte à l'écart des hommes, loin dans la montagne, et l'enfant grandit sous sa protection. Plus les années passaient, plus il devenait fort... et assoiffé de sang. Si bien qu'un jour, il sortit de son antre et se mit à tout détruire sur son passage.

Les mois qui suivirent ne furent que massacres et barbecues. L'enfant brûlait les villages, faisait griller ses habitants, et les dévorait avec une petite sauce à l'estragon... L'horreur était si grande que les Dieux décidèrent d'intervenir. Étrangement c'est Sadida , le Dieu-chaman de la nature sauvage, qui se porta volontaire pour régler l'affaire. Il attaqua aussitôt le monstre, sans lésiner sur les moyens: de gigantesques ronces sortirent du sol gelé de la montagne en craquelant la glace. La terre se mit à trembler et l'air se chargea de toxine végétales, si nauséabondes qu'ont aurait dit que tous les bouftou d'Amakna s'étaient l=oubliés en même temps. Mais le monstre-enfant encaissait toutes les attaques sans broncher. Et plus le Dieu s'acharnait ,plus il était évident que son adversaire était invincible.

Alors, comprenant que le monstre ne pouvait être tué, Sadida eut une idée pour le neutraliser. Puisant dans les arcanes les plus sombres de sa magie vaudou, il parvint à scinder l'âme du fléau en morceaux, qu'il enferma ensuite dans des objets sacrés: des masques divins, sculptés de sa propre main. Puis il scella le rituel à l'aide d'un amulette magique.

Mais malgré son corps mutilé et son âme écartelé, l'enfant vivait toujours, tapis au fond des masques. Aussi pour étouffer la menace, Sadida décida de cacher les objets dans une grotte, celle-là même où le monstre avait passé son enfance. Mais il ne pouvait laisser ce sanctuaire sans gardien. Alors, le Dieu des broussailles coupa une touffe de ses propre poils (de barbe ou d'ailleurs, la légende ne le précise pas) et la transforma en un gigantesque YeCh'Ti.

Ce qu'il se passa ensuite? Personne ne peut le dire avec précision. Sadida laissa le YeCh'Ti, et celui-ci commença son long travail de gardiennage. On raconte qu'à force de se cailler les orteils tout seul dans sa grotte, la bête à poils finit par s'ennuyer. On dit qu'un jour elle rencontra un forgeron qui s'était égaré dans la montagne. Que les masques et l'amulette changèrent de main. Qu'avec le temps il se dispersèrent. Et même que de nouveaux masques furent sculptés, gâce aux pouvoirs de l'amulette. Pourquoi et comment? Mystère...

Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'une véritable communauté de porteurs de masques se forma et au fil du temps sous la bénédiction de Sadida. Guerrier en quête de pouvoir ou simples amateurs de bals costumés, tous devinrent les gardiens d'un puissance aussi formidable que destructrice, une magie instable qui pourrait les anéantir si il n'y prenaient pas garde. Car une autre légende raconte que si tous ces masques venaient à être réunis, le monstre réapparaîtrait.. à l'âge adulte cette fois!


[Hrp] Crédits : Ankama Game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sang-blable.forumgratuit.org
 
Le Dieu, La Brute et La Poupée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu a dit:
» Khaine, Dieu du Meurtre sanglant et douloureux ...
» Parler avec Dieu
» la brute
» Poupée Sakboy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sang Blable :: Premier étage :: La bibliothèque :: Histoires et légendes du monde des Douze-
Sauter vers: