Sang Blable

Panneau d'affichage de la guilde Les Sang Blables, guilde Amaknéenne (Rp) sous l'égide de Djaul, disponible au Qg en [2,-19]
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Recrutement  Fiches  
Oagfd
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Mots à la suite
par Tahroy Sam 8 Oct - 0:16

» Aujourd'hui j'ai...
par Tahroy Sam 3 Sep - 23:16

» Mon voisin du dessus
par Tahroy Lun 29 Aoû - 17:12

» La chasse à la pépite de Nayma'
par Mynae Jeu 3 Oct - 19:13

» Passage d'une ombre
par Nayma Mer 2 Oct - 22:03

» [Mini-jeu] Le survivant
par Tahroy Dim 29 Sep - 14:07

» Les demandes de points
par Tahroy Jeu 26 Sep - 19:58

» [Donjon Dramak] Amakna a besoin de nous !
par Brobrok Mar 24 Sep - 19:22

Sujets importants
Recrutement

Les entretiens

Les missions

Les demandes de points

La hiérarchie de la guilde

Devenir recruteur

Périodes d'essai

Nouveautés

Partagez | 
 

 Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nayma
KEUPIN !
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 25/06/2013
Age : 22
Localisation : Au loin dans ch'nord

Fiche de présentation
Cercle:
198/200  (198/200)
Classe: Pandawa

MessageSujet: Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu   Sam 29 Juin - 10:30

Avant de parler de moi, il faut que je vous parle de la famille Ren, dont je fais partie.
Et pour anticiper sur toutes question, non, je n'en suis pas la dernière représentante,mes parents vivent encore à Pandala.

Mais tout d'abords replaçons les événement dans leur contexte. C'était il y à environ... longtemps, sur l’île de Pandala que mes ancêtres vivaient paisiblement et prospéraient via le commerce avec leurs voisin, mais également grâce aux bienfait de la déesse qui nous avait gratifié de la recette d'un alcool sans égal en ce bas monde. Cet alcool avait des propriétés surprenante d’après la légende familial, mais mon aïeul ne m'a jamais précisé en quoi elles consistaient.

Toujours est-il que la richesse et cette recette finirent par attiser la convoitise d'autres familles, et bientôt, un conflit démarra sur une île pourtant autrefois si paisible, certaines engagèrent même des mercenaires pour combattre, notamment l'ancêtre ancestrale de l'autrefois respectable et maintenant bandit Zatoïshwan.
Les combats firent rage dans la petite bourgade, et bientôt ma famille fut acculée. 

En désespoir de cause, elle brûla la recette afin que jamais cette relique n'attire la convoitise des stupides mortels. De dépit, les bandits pillèrent la résidence familial, laissant ainsi ma famille sans le sous, sans toit, réduit à l'état de mendiant.

Bien entendu, mes ancêtres ne restèrent pas dans cette situation très longtemps grâce à nos alliés, mais ma famille ne regagna jamais sa splendeur d’antan, ainsi que sa richesse.


Mais quel rapport avec moi me direz vous?
Ben ça explique pourquoi j'ai jamais une thune... Mais maintenant, avançons dans l'histoire, jusqu’à ma naissance.

Toujours est-il que depuis ma naissance, je suis bercé par mon grand-père de cette histoire, et que malgré tout, ce n'est pas la vengeance que je cherche, ni la fortune. Il n'y a malheureusement pas grand choses à dire sur mon enfance, si ce n'est qu'elle fut heureuse.

Mais voila qu'un jour je mis la main sur quelque chose sans quoi je ne serais pas la aujourd'hui, une relique familial, un trésor inestimable, l'amulette Paysanne que portait un de mes ancêtres. Lequel? aucune idée. Mais ce fut le prélude de mes aventures et mésaventures sur le Monde des 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayma
KEUPIN !
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 25/06/2013
Age : 22
Localisation : Au loin dans ch'nord

Fiche de présentation
Cercle:
198/200  (198/200)
Classe: Pandawa

MessageSujet: Re: Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu   Sam 29 Juin - 17:45

 Je me mis donc en route pour le continent, disant au revoir à ma famille et à mes amis pour retrouver et rassembler les différents éléments que portait mon ancêtre. La première chose que je fis en arrivant à Astrub fit d'aller à l'atelier des bijoutiers, pour faire identifier l'amulette, et obtenir des indices, et ce fut à ma grande joies que le bijoutier m'indiqua que l'amulette portait une marque bien particulière gravé: "A MOI. YN". YN, ceci devait être les initiales de l'aïeul, et il marquait ainsi ses affaires, ce serait donc sans doute plus facile de retrouver l'intégralité de sa panoplie.

Je me rendit ensuite à la taverne afin de glaner quelques informations, mais le gout de la bière d'Astrub que je découvrais me fit bien vite oublier mon but. Après de longues heures passées à boire, je me souvint de la raison de ma venue en sentant l'amulette entre mes doigts, que j'avais mis dans ma poche afin d'en sortir quelques kamas. Je tacha donc de me renseigner auprès des aventuriers présent, mais tous avait trop bu, et aucun ne pu m'aider.

C'est alors que par dépit, je demanda au tavernier s'il avait connu quelqu'un dont les initiales étaient YN et qui portait les équipements de la panoplie paysanne. Il me dit non... bien sur il ne pouvait pas la personne qui portait ces équipements était surement morte de vieillesse depuis bien longtemps.Je pris donc une chambre, et passa la nuit sans dormir, à me demander comment j'allais bien pouvoir retrouver ce que je cherchais, imbécile que j'était à me lancer dans une quête sans demander d'information à ma famille avant.

Mais j'était bien trop têtue pour retourner les voire et pour leur demander des informations, et je partis explorer les champs d'Astrub.

En passant prés du campement bandit, j'entrevis leur coffre dont un objet dépassait légèrement, une ceinturemuda, avec écrit en gros dessus "A MOI. YN", hasard? destin? chance? je ne sais pas trop, toujours est-il que je tenta de négocier avec les bandits pour la ceinture, mais que ceux-ci exigeais qu'en échange, je leur donne un testament faisant d'eux mes seuls héritier et que j'aille me suicider ensuite.

C'est donc avec la ceinturemuda et un peu de sang de bandit sur les bottes que mon voyage repris son cours, direction la plaine des Scarafeuilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayma
KEUPIN !
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 25/06/2013
Age : 22
Localisation : Au loin dans ch'nord

Fiche de présentation
Cercle:
198/200  (198/200)
Classe: Pandawa

MessageSujet: Re: Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu   Mar 2 Juil - 19:22

Une fois arrivé à destination, je me mis à parcourir la plaine, fendant de ma hache les divers créature plus ou moins hostile que je croisait afin de parfaire mes techniques de combats.

C'est en fouillant dans les entrailles d'un scarafeuille que je venais de tuer que je rencontra un groupe d'aventurier. Ceux ci me proposèrent de me joindre à eux, prétendant que l'entrainement serait plus efficace en groupe.

C'est ainsi que je fis mes premiers combats d'équipe,et après moult batailles et moult victoire, nous avions fini par prendre confiance en nous, et nous pensions être prêt à nous attaquer au Scarafeuille doré.

Nous nettoyâmes donc la grotte dans laquelle il vivait, subissant de légers dégâts en route, mais rien de bien violent. Le problème vint lors de l'attaque du monstre dorée.

Celui ci pris l'initiative sur notre groupe et encorna le disciple d'éniripsa, nous laissant ainsi sans possibilité de nous soigner, nous fûmes contrait à la fuite, laissant le cadavre derrière nous en criant vengeance

Ce n'est qu'une semaine plus tard que notre revanche fut possible et que le Sacarafeuille doré tomba sous nos coups. C'est en transportant le cadavre de feu notre ami que je remarqua qu'il portait un mitaine mité du paysan.

Je ne croyais pas au destin, mais fut tentée tout de même d'inspecter l'objet, et en effet, mon intuition ne m'avait pas trompé, ce mitaine portait une inscription dans la doublure intérieur un "A MOI! YN". Je tenta donc de le prendre discrètement mais ce fut sans compté sur l’œil attentif du disciple Sram du groupe qui se tut dans un premier temps.

Mais quand vint la nuit, celui ci me demanda de venir à part, et tenta de me faire chanter. Il me demanda ma bourse contre son silence. J'aurai pu lui laisser car elle était (comme quasiment tout le temps) presque vide, mais je savais que plus tard, il serait revenue me voire pour m'extorquer encore une fois de l'argent.

Alors que je m’apprêtait à le réduire au silence, une petite meute de scarafeuille passa. Je saisi le maître chanteur et le lança en plein milieu de la meute et pris lâchement la fuite, le laissant à son triste sort.

_________________
Hasard est maître la ou ordre est chaos ne sont que des pions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayma
KEUPIN !
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 25/06/2013
Age : 22
Localisation : Au loin dans ch'nord

Fiche de présentation
Cercle:
198/200  (198/200)
Classe: Pandawa

MessageSujet: Re: Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu   Mar 2 Juil - 20:29

 Le lendemain matin, les autres membres du groupe, remarquant la disparition d'un de nos compagnons, tentèrent de le retrouver, mais en vain. Malgré tout, un disciple de Sadida retrouva un lambeau de ce qui pouvait être sa cape. 
Cela me paraissait normal, puisqu'il devait s'être fait déchiqueter par les monstres, mais c'est quand il nous indiqua ou il l'avait trouvé que je pris conscience d'une chose...

En effet, l'endroit ou se situait le morceau de tissu se situer à un bon kilomètre de la ou nous avions eu notre "discussion", il se pouvait qu'il ait échappé aux scarafeuille et qu'il ai fuit, vu ses "aptitudes" auquel cas il me portait sans doute une grande rancœur, tout à fait légitime soit dit en passant.

C'est sur ces événements que le groupe se sépara, et que je repris ma route, seule, cette fois ci je me dirigeais vers les Landes de Cania, mais le destin me réservait tout de même quelques surprise sur la route...

Alors que j'arrivai au village d'Amakna, voila que quelqu'un m'interpellait, qui plus est, par mon nom. Comment cette personne pouvait savoir qui j'était? En regardand en direction des cris, j'appercu une vielle dame, et alors que j'allais à sa rencontre, elle se mit a débiter un flot de parole qui ne fesait aucun sens

Tout ce que je pus en tirer était le fait qu'elle parlait de malédiction, de famille, d'assassinat et d'amis.Plus je m'approchais, plus elle criait fort, si bien que je finis par partir, et quand je fus à une certaine distance elle se remit à m'interpeller... Cette vielle me paraissait folle, et l'était surement à moitié, mais dés lors, je ne lui prêta plus attention et repris ma route et n'entendis plus jamais parlé d'elle.

En arrivant sur Astrub, je ne puis m’empêcher de faire un détour par la taverne pour honorer ma déesse. Assise à une table, à siroter ma bière, un écaflip vint, pris place en face de moi sans mon accord, et sortit une poignée de dés d'un sac qui me paraissait familier... un sac du paysan portant l'inscription "A MOI! YN".

Il me regarda longuement dans les yeux, lança les dés, nota quelque chose sur un morceau de parchemin puis me les tendis. Je ne savais pas qui il était, ce qu'il voulait, mais bon, si il voulait que je lance les dés, je les lancerai, et au diable les conséquences! 

Il regarda longuement les dés, se triturant les moustaches, grommela quelque chose, posa le sac sur la table et sortit de la taverne. Sans comprendre ce qu'il se passait je pris le sac, et pris une chambre pour la nuit.

Le lendemain matin,je trouvais sur ma table de nuit une carte sur laquelle était posé un dés. La carte portait l'inscription suivante
"Ecaflip est malicieux et lunatique, prend garde.
-LT"
Mais pourquoi diable les gens n'appose jamais leur nom et prénom en entier? c'est en me posant cette question que je repris la route pour les Landes de cania

_________________
Hasard est maître la ou ordre est chaos ne sont que des pions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayma
KEUPIN !
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 25/06/2013
Age : 22
Localisation : Au loin dans ch'nord

Fiche de présentation
Cercle:
198/200  (198/200)
Classe: Pandawa

MessageSujet: Re: Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu   Mar 30 Juil - 15:34

Bon, je vais ellipser toute la partie sur le reste de la récupération des autres équipements au vue de l'événement récent qui me force à reprendre cette histoire... pour résumer,j'ai tuer des gens et manger des machins, et beaucoup bu et j'ai eu tout les équipements sauf la faux.

Aujourd'hui, j'ai enfin mis la main sur la faux du paysan qui me manquait, et alors que j'enfilais la panoplie, les initiales YN sur les équipements se mirent à scintiller, puis à luir, pour enfin disparaître dans un éclat de lumière aveuglant...

J'était surpris, très surpris, et alors que je me regardais dans le miroir, je remarquais que mon physique avait... beaucoup changé, de femme j'était devenue homme, et alors que je resté bouche bée, un horrible mal de crâne me pris, j'avais l'impression que ma tête allais exploser, la douleur fut tel que je m'évanouis.

Durant mon comas, j'assimilais des souvenirs, des fragments de la mémoire de mon ancêtre, il était disciple de Pandawa lui aussi, il avait aimé une femme qui l'avait trompé et qui l'avait fait souffrir, alors, mourant, il pactisa avec un shushu, celui ci devait se fragmenter en 7 parties, et chacune devait se camoufler dans un élément, sous la forme d'une signature "A moi YN". Le jour ou les équipements serait réunis et enfilé, le shushu se reformerait, accomplirait sa tache, et disparaîtra dans les ténèbres...

Sa tâche était de donné au possesseur de l'équipement le corps de mon ancêtre, ses souvenirs, et une obsession, une seule, la vengeance... je me débattit durant de longues heures contre ce flux de sentiments et de souvenirs, mais c'était plus fort que moi... je devais retrouver cette femme, et la tuer.

Je me dirigeais d'abord vers Pandala, et pris des renseignements, la femme était morte depuis des décennies...Je sentis quelque chose se briser en moi, mais une nouvelle envie se fit, plus forte, celle de continuer de vivre dans ce corps qui n'avait vécu que malheurs, de plus, avec tout les souvenirs assimilés... je ne me sens plus vraiment moi même, je me définirai plutôt comme la symbiose entre deux êtres, je ne sais pas si ce changement va affecter mon comportement, je ne sais pas si il ne va pas créer des dualités psychologique, seul le temps me permettra de vous le dire...

Suis-je encore Nayma Ren... ou suis-je Yatz Nism...?

_________________
Hasard est maître la ou ordre est chaos ne sont que des pions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayma
KEUPIN !
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 25/06/2013
Age : 22
Localisation : Au loin dans ch'nord

Fiche de présentation
Cercle:
198/200  (198/200)
Classe: Pandawa

MessageSujet: Re: Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu   Sam 17 Aoû - 23:24

Bon, je ne vais pas tout de suite revenir sur l'histoire de l'équipement, par manque de motivation, mais aussi suite à une importante découverte...

En effet alors que je tabassais des Givrefoux, j'suis tombé sur un drôle de masque Kanniboule, fort beau, a demi enterré sous la neige... donc à demi enneigé en faite...

Toujours est-il que lorsque j'enfila ce masque ben... ben en faite j'm'en souvient pas..., quand je suis revenu à moi, le masque était au sol, et mes camarades était mort, avec des morceaux de chair en moins... C'est quand même violent une morsure de Givrefoux hein?

Tout en me demandant ce qu'il s'était passé, je gardais le masque avec moi, et me rendit à la taverne du dernier Refuge pour y siroter une bière, et lorsque l'on m'interrogea sur le masque... je ne pus que dire que je l'avais trouvé.

Un peu plus tard, un drôle de personnage m'accosta, me demandant d'enfiler le masque... et encore une fois, perte de mémoire, et je ne revit jamais le drôle de personnage. Par contre j'avais super mal au ventre.


Toujours est-il que les pertes de conscience du au masque m’inquiète un peu, mais il est tellement beau! J'vais le garder encore un peu avec moi, et on verra.

_________________
Hasard est maître la ou ordre est chaos ne sont que des pions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nayma-Ren, ou La quête de l'équipement familial perdu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Nayma
» Liste RO V8 [1500pts]
» Projet : Panda terre/XXX ?
» Un mode au marteau (Marteau de la terps)
» Avis de création, et présentation des Soldats du feu d'Hurlevent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sang Blable :: Premier étage :: La bibliothèque-
Sauter vers: