Sang Blable

Panneau d'affichage de la guilde Les Sang Blables, guilde Amaknéenne (Rp) sous l'égide de Djaul, disponible au Qg en [2,-19]
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Recrutement  Fiches  
Oagfd
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Mots à la suite
par Tahroy Sam 8 Oct - 0:16

» Aujourd'hui j'ai...
par Tahroy Sam 3 Sep - 23:16

» Mon voisin du dessus
par Tahroy Lun 29 Aoû - 17:12

» La chasse à la pépite de Nayma'
par Mynae Jeu 3 Oct - 19:13

» Passage d'une ombre
par Nayma Mer 2 Oct - 22:03

» [Mini-jeu] Le survivant
par Tahroy Dim 29 Sep - 14:07

» Les demandes de points
par Tahroy Jeu 26 Sep - 19:58

» [Donjon Dramak] Amakna a besoin de nous !
par Brobrok Mar 24 Sep - 19:22

Sujets importants
Recrutement

Les entretiens

Les missions

Les demandes de points

La hiérarchie de la guilde

Devenir recruteur

Périodes d'essai

Nouveautés

Partagez | 
 

 Du passé au présent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hytori
Mangeur de chocolat
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 22
Localisation : Gihi..

Fiche de présentation
Cercle:
134/200  (134/200)
Classe: Féca

MessageSujet: Du passé au présent.   Mar 26 Fév - 23:21

Un soir d'hiver, dans la forêt d'Amakna, un vieil homme posa une question à son petit fils qui s'apprêtait à se coucher.
Une question qui ne fit que résonner dans la tête de ce petit enfant qui n'en a pas même compris le sens.
Une question qui avec le temps, se déforma et ne devint plus qu'un vague souvenir, une simple image.

Durant cette même soirée, ce petit fils de six ans s'enfuit sans même sans se retourner de peur de devoir affronter un cauchemar, une vison d'horreur.
Ses premiers pas étaient guidés par la lumière du feu qui lui paraissait vivant, hurlant derrière lui des menaces le forçant de continuer. Cet enfant couru jusqu'au levé du jour avant de tomber de fatigue aux abords d'une petite maison de campagne. Il se réveilla quelques heures plus tard dans un lit douillet et ne se sentit pas la force d'en sortir.
A ses côtés se tenait un homme plutôt âgé, des cheveux en moins sur le sommet du crâne et un visage des plus apaisant qu'il eut l'occasion de voir.
L'homme semblait rassuré de voir que le petit garçon s'était enfin réveillé et lui mit sous le nez, sans attendre, un bol de lailait chaud et lui demanda comment il se sentait. Le garçon ne répondit pas un seul mot et était encore effrayé par la nuit qu'il avait passé. Il n'osait pas même boire le lailait qui lui faisait pourtant envie. Mais cet homme ne perdait pas espoir face au désespoir du jeune garçon. Il se leva, s'empara d'une marionnette et se rapprocha d'un bond du lit où se trouvait le petit garçon. Il prit une voix amusante et se mit à raconter une histoire.

Cette histoire parlait d'un jeune enfant qui n'avait pas de noms. Celui-ci c'était donc mit en tête de trouver un nom. Il parcourut donc le monde à la recherche d'un nom par lequel on pourrait l'appeler. La jeune personne errait dans la cité des mercenaires. Empruntant des chemins inconnus, il s'aventura dans cette ville sans peur, s'arrêtant devant des inconnus et leur posant cette seule et unique question : "Quel est mon nom ?"
Mais personne n'était en mesure de lui répondre. Il continua malgré tout. Il marchait du matin jusqu'au soir et ne dormait que lorsque les rues étaient vides.
Il continua une semaine durant à chercher un nom. Mais il ne le trouva pas.
Il reprit la route en direction du village d'Amakna, et à peine arrivé qu'il chercha de nouveau une réponse à sa question : "Quel est mon nom ?"
Le petit garçon continua ainsi au fil de son périple. Mais tout s'arrêta lorsqu'il tomba sur une jeune fille du nom d'Irianna.
"Quel est mon nom ?" lui demanda le petit garçon. La petite fille lui répondit avec un grand sourire : "Tu peux avoir le mien si tu veux."

L'histoire n'était même pas terminée que le petit garçon avait retrouvé le sourire et cela suffisait rassurer la personne qui s'occupait de lui.

Après quelques jours passé dans cette maison, le garçon commençait à se sentir un peu comme chez lui. Il y retrouvait le même amour que son grand-père lui offrait avant cette fameuse nuit. C'est grâce à cet amour que l'enfant prit son courage à deux mains et s'adressa à cette fameuse personne qui s'occupait si bien de lui. Ce ne fut qu'un seul mot, mais un mot qui eut son effet. Un immense sourire fut rendu au petit garçon qui le fit sourire à son tour et qui avait chassé une grande partie de ses malheurs en l'espace d'un instant.
Une longue discussion s'en suivit le soir et après quelques jours, ne pouvant rester par peur que le même destin s'abatte sur cette personne, le garçon partit en direction du nord guidé par les conseils de cet homme qu'il considérait presque comme un membre de sa famille.

L'enfant traversa de nombreux champs, passa au travers d'une rivière, emprunta le chemin des montagnes puis se faufila dans la forêt des Abraknydes pour arriver à Astrub, la cité des mercenaires. Cette cité où il resta la plus grande partie de sa vie se sentant à l'abris de son passé.
Passé qui refit surface peu de temps après.

_________________
Etant donner que je ne sais pas vraiment quoi mettre comme signature, je vais tout simplement écrire ce que je suis en train d'écrire et ce que, pour vous, j'ai écris il y a quelques minutes ou alors quelques heures..Même quelques années; pour faire passer cela pour une signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du passé au présent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour vers le passé!
» Passé sombre.
» Sous les ailes des dragons du passé, à Forgefer.. ?
» Quand le passé nous tien...
» MagnumUrgal, passé, présent et futur d'une Ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sang Blable :: Premier étage :: La bibliothèque-
Sauter vers: